Cool pas de prise de tête

4 règles pour arrêter de se prendre la tête

Vous avez déjà entendu parler des « accords toltèques » ? Ces leçons de sagesse millénaires venues d’Amérique du Sud ? Il est temps de les mettre en pratique.

Et de la théorie à la pratique justement, il y a souvent plus qu’un pas. Dans 50 exercices pour pratiquer la sagesse toltèque, Virgile Stanislas Martin détricote chaque accord pour nous aider à devenir moins parano, moins médisant, moins perfectionniste et donc plus heureux

1er accord : Que ta parole soit impeccable

Un proverbe arabe dit : "Si ce que tu as à dire n’est pas plus beau que le silence, alors tais-toi" L’idée est (enfin !) de tourner (vraiment !) sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler. On passe de la parole "réflexe" à la parole "consciente" en mesurant tout l’impact de nos dires. Sont-ils bien utiles ? Non, alors on passe notre chemin. Et puis n’oubliez pas que souvent, ce qu’on reproche aux autres, c’est ce que nous refusons de voir en nous. Alors avant de l’ouvrir, on s’interroge et on (ré)apprend aussi que s’il y a des défauts, il y a des qualités.

2ème accord : Ne prends pas les choses personnellement

Souvent très difficile surtout quand on nous cueille à chaud, elle est pourtant ô combien salutaire. Elle, c’est la prise de recul. Un exercice tout simple : on pense à une situation récente où on a pris une situation à cœur. Quelqu’un qui a fait une généralité par exemple… On se pose la question  qu’est-ce que quelqu’un d’un autre peuple aurait pensé à ma place ? Et d’une autre époque ? On se projette dans 10 ans, est-ce qu’on ressent la même chose ? Et quelqu’un qui vous nous du bien, qu’en penserait-il ? Le recadrage spatio-temporel et le changement de perception sont souvent la clé pour dédramatiser.

3ème accord : Ne fais pas de supposition

Dans la vie, tout est souvent une question d’interprétation. Il est grand temps d’accepter que vous êtes vous et que les autres sont eux, vous n’êtes pas dans leur tête. Alors dès à présent, on se place dans une position de débutant n’ayant aucune connaissance sur une situation. Si on pense que quelqu’un nous veut du mal, on se met naturellement dans un mode défensif ou offensif, ce qui provoquera d’office une situation en miroir chez notre interlocuteur (du moins s’il n’applique pas ce principe toltèque). C’est le serpent qui se mange la queue : on est alors convaincu de ses mauvaises intentions. Alors dès maintenant, on débarque n’importe où, vierge de toute peur ou d’interprétation préalable. Les pensées ne sont pas des faits…

4ème accord : Fais toujours de ton mieux

Vous avez déjà remarqué que l’humain a le chic de se concentrer sur les extrêmes ? Pourtant, d’une extrême à l’autre, il y a une vaste majorité, une "voie du milieu". Se dire qu’on est moins bon dans un domaine ne fait pas de nous le pire des cancres. Se dire qu’on veut exceller ne doit pas nous contraindre à être le meilleur. A la place d’être parfait, si on essayait de faire de notre mieux, tout simplement, en fonction des circonstances ? Promis, on n’aura plus de regret.

50 exercices pour pratiquer la sagesse toltèque par Virgile Stanislas Martin aux éditions Eyrolles