Ostéoporose

L'ostéoporose : pourquoi ça nous concerne tous, dès l'enfance

Considérée comme une «  maladie de vieux  », l'ostéoporose doit être connue bien avant.

Le 20 octobre est la journée mondiale de l’ostéoporose. Une maladie qui entraine une fragilité osseuse, due à une diminution de la densité de l’os et à une altération de la qualité et de l’architecture de l’os.

680.000 personnes en souffrent en Belgique. Un chiffre qui va augmenter avec le vieillissement de la population. A partir de 50 ans, 1 femme sur 3 subit une fracture osseuse due à l’ostéoporose. 1 homme sur 5.

Maladie silencieuse

La plupart des patients ne sont pas conscients qu’ils sont atteints. Elle ne donne pas de douleur, elle n’est pas invalidante au quotidien. Souvent, on le remarque au moment de la conséquence : la fracture. Pourtant si la maladie est décelée à temps, il est possible d’agir.

Forcément, il y a des facteurs de risque sur lesquels on ne peut pas jouer : l’âge et le sexe, il y a aussi des éventuels soucis génétiques, les antécédents familiaux et les antécédents de fracture. Mais il y a aussi des facteurs de risque sur lesquels on peut avoir une influence : la consommation de tabac, d'alcool, le manque d'activité physique, une carrence en vitamine D.

Prévention dès l'enfance

On a tendance à croire que l’ostéoporose, c’est un problème pour les plus âgés. Qu’on verra ça plus tard. Pourtant, ça nous concerne tous. La prévention doit démarrer dès l’enfance.

Découvrez les explications du docteur Audrey Neuprez, spécialiste en médecine physique et de réadaptation au CHU de Liège, dans Le temps de l'info :

22.10.2021
Temps de l'info