Calendrier scolaire

Le temps de l'info: rythme scolaire, prix énergie & circuit-court

Le calendrier scolaire va être revu, nos aliments ont un visage et l'électricité plus chère chez nous par rapport à nos voisins… Retour sur les différents sujets de cette semaine du Temps de l'info !

Du changement pour le calendrier scolaire !

L’info a fait le tour des médias il y a quelques jours : le calendrier scolaire va être grandement revu pour la rentrée 2022 ! Les vacances de carnaval et Toussaint sont doublées ; du coup, les vacances d’été perdent deux semaines. L’année finira début juillet et retour à l’école fin août. Pas mal de changement en Fédération Wallonie-Bruxelles alors que la Flandre et l’Ostbelgien ne prévoient pas de changement de rythme scolaire. Mais ces changements sont-ils une bonne chose pour les enfants ? Réponse avec Olivia De Muylder, pédopsychiatre notamment au Centre Chapelle aux Champs à Bruxelles.

L'évolution du prix de l'énergie chez nous

La CREG, le régulateur fédéral de l’énergie, a dressé le bilan de l’année 2020 et du début 2021 : si l’électricité est plus chère chez nous par rapport à nos voisins, c’est totalement l’inverse pour le gaz naturel. Toutefois, le confinement a eu un effet positif sur notre facture d’électricité l’an dernier… Aussi, beaucoup de Belges sont encore sur des contrats devenus de moins en moins intéressants par rapport aux conditions actuelles. C’est ce que nous explique Sophie Lenoble, porte-parole de la CREG.

Mes aliments ont un visage

La campagne «   Mes aliments ont un visage   » fête ses vingt ans ! Portée par Nature & Progrès, elle vise à reconnecter les producteurs et transformateurs aux consommateurs. Ces derniers temps, les initiatives autour des produits bio et du circuit court se multiplient chez nous (Réseau RADiS, dans nos gares…). Pour Mathilde Roda, chargée de projet, il est important de pouvoir mettre un visage sur ce qui se retrouve dans notre assiette, car c’est un gage de qualité.

Vers la fin du ticket de caisse ?

Le Sénat français a décidé de rendre facultative l’impression d’un ticket de caisse papier pour des achats inférieurs à 30 €. Chez nous, comme dans d’autres pays européens, on réfléchit également à se passer du papier en caisse. Chez Delhaize, c’est déjà possible via une app lancée récemment. Toutefois, pour certaines personnes moins à l’aise avec les nouvelles technologies, le papier reste le support préféré. C’est pour ça que des études sont en cours pour voir comment concilier ces deux parties, selon Karima Ghozzi, porte-parole de l’enseigne au Lion.