TV cathodiques

Voo va dire adieu à la télévision analogique

Dernier bastion d'une époque bientôt révolue : la télévision analogique vit ses derniers jours dans notre pays. Si beaucoup de téléspectateurs ont franchi le pas du numérique, certains vont devoir changer leurs habitudes...

Telenet et Voo vont prochainement adieu à la «    télévision de papa    ». Les télédistributeurs du pays coupent progressivement leur offre de télévision analogique. Côté francophone, Voo proposera bientôt à la place un bouquet gratuit baptisé «    Le Nouveau Signal    ».

À la clé pour le téléspectateur : la même offre de chaine qu'en analogique, mais avec une meilleure qualité d’image et de son ainsi que l’accès à plusieurs pistes audio pour suivre par exemple son film ou sa série en version originale si la chaine le propose. Pour le télédistributeur, cette opération va libérer de la place pour proposer un Internet plus rapide et plus de chaines numériques.

Pour pallier cette fin du signal analogique, il existe d’autres possibilités pour regarder la télévision, comme nous l’explique Jean-Philippe Ducart, porte-parole de Test-Achats.

"On pense à des opérateurs comme TV Vlaanderen ou à des opérateurs alternatifs via le satellite ou encore, si vous avez un abonnement Internet, vous pouvez toujours faire appel à des plateformes de streaming. Ainsi vous éviterez de recourir à contracter des abonnements à des bouquets numériques. Mais l'offre est alors plus limitée."

Plusieurs choix s’offrent donc : se tourner vers les offres basiques sur le satellite ou passer par des plateformes de streaming (Auvio, RTLplay...).  Mais si le téléviseur n’est pas compatible et que vous ne souhaitez pas en changer, il faudra l’adapter pour accéder aux canaux numériques.

Adapter son téléviseur peut faire gonfler la facture télécom !

Si votre télé ne peut pas recevoir les chaines numériques, l’occasion sera toute trouvée pour le télédistributeur de proposer classiquement son décodeur à la location supplémentaire sur la facture TV : Voo propose de louer la box évasion. Autre possibilité : acheter une carte TV numérique (qui nécessite un téléviseur récent !). Une décision qui relance la question du prix des télécommunications dans notre pays. Pour Test-Achats, la balle est dans le camp des consommateurs :

"Les consommateurs sont de plus en plus captifs de leur opérateur, notamment avec les bouquets numériques ou encore les décodeurs. Il y a une tendance à conclure des offres triple-play (NDLA : télévision, internet et téléphone fixe ou mobile), voire quadruple-play (avec les deux types de téléphonie) qui font que le consommateur reste complètement captif, ne compare pas et n'est pas toujours gagnant."

Deux conseils : examinez votre facture télécoms et regardez les différents services pour lesquels vous payez chaque mois. Peut-être y a-t-il sur cette facture un bouquet TV que vous ne regardez jamais ou une ligne fixe que vous n’utilisez plus. Un an après l’avènement généralisé du télétravail, les appels classiques ont laissé de plus en plus la place à des communications qui passent par Internet.

La Belgique reste chère et les alternatives restent méconnues

En tant que consommateur belge, on a également tendance à voir souvent des publicités pour les opérateurs chez nos voisins. Et souvent le constat pointé par Test-Achats est toujours le même :

"On reste à un niveau de prix qui est relativement plus cher que les pays limitrophes (on prend classiquement les exemples des Pays-Bas et de la France) et on constate qu'il y a un différentiel défavorable au consommateur belge. Les prix restent relativement rigides, voire augmentent pour les opérateurs les plus importants depuis cinq ou six ans."

Si le Belge reste très fidèle à Proximus, Voo ou encore Telenet, il existe des alternatives aux grands opérateurs traditionnels. On peut penser à Scarlet, Orange ou encore EDPnet et qui coûtent moins chers. Certains proposent des bouquets TV plus restreints ou bien s'affranchissent de la télévision, d'autres proposeront une vitesse plus limitée.

L’IBPT, l’Institut belge des services postaux et des télécommunications, a mis en place un site qui permet de comparer les abonnements des différents opérateurs et de trouver la formule la plus adaptée à vos besoins et à votre portefeuille. Le site de Test-Achats permet également de faire cet exercice.

Et puis si vous regardez ou connaissez quelqu’un qui regarde encore la télévision en analogique, Voo et Telenet ont mis en place des minisites pour se préparer à la fin de la télévision analogique.