Mon habitat conscient

L’agenda : un accompagnement pour un habitat conscient

Avec le confinement, Hélène Nicodème, architecte d’intérieur spécialisée dans l’habitat durable et le Feng Shui a été prise par un besoin d’urgence : aider les familles à bien se sentir chez elles.

Par ce qu’on y rit, parce qu’on y pleure, parce qu’on y travaille, parce qu’on y vit… il est important que notre habitation nous envoie toutes les énergies dont on a besoin. "On n’en n’a pas forcément conscience mais notre environnement à un impact majeur sur notre bien-êtreexplique Hélène Nicodème.

"Un cocon pour mes deux enfants"

Son déclic, elle l’a eu à l’arrivée de ses 2 enfants par adoption. "Je me suis intéressée à la psychologie de l’espace, je voulais comprendre comment faire pour leur créer un cocoon ressourçant, me suis formée à la psychologie de l’habitat et au Feng Shui". Il y a quelques mois, toute la petite famille Nicodème a quitté son nid bruxellois pour s’installer dans une maison qu’elle a fait construire près du Bois des Rêves - ça ne s'invente pas : "c’est un rêve qui se réalise, construit pas à pas. Au début on n'osait pas trop y penser et puis on s'est accordé ce droit. J’ai adoré notre vie à Watermael Boitsfort  mais notre chez-nous ne correspondait plus à nos besoins et nos aspirations profondes, alors on a sauté le pas".

Notre habitation : le miroir de notre "maison intérieure"

En psychologie de l’espace, notre intérieur serait le reflet de notre moi profond, le miroir de notre âme, de notre "maison intérieure". D’où l’importance de s’interroger sur nos besoins, nos envies, nos goûts, nos croyances… qui évoluent au fil de la vie.

Aujourd’hui, Hélène accompagne tout un chacun à se poser les bonnes questions et à habiter dans un endroit qui lui correspond, ici et maintenant. "J’ai mis sur pied une formation de 3 mois qui s'articule autour de 5 étapes"  :

  1. Analyser : c’est la prise de distance. On va plus loin qu’une analyse décorative, on se pose la question de ce qu’on veut vivre dans sa maison, on s’interroge sur les messages de son intérieur.
  2. Conscientiser : c’est prendre conscience des éventuels blocages et s’ouvrir aux possibles, pour vivre dans un lieu qui nous est aligné.
  3. Libérer l’espace : c’est le rangement détox. L’idée est de se libérer du matérialisme et de cette tendance à toujours tout stocker. Dans ce cadre, la médiation est très importante car elle nous met en condition pour ranger de manière consciente.
  4. Créer : pièce après pièce, on prend le temps de créer un mood board. On se pose la question : "à quelle(s) fonction(s) correspond ce lieu, quels sont mes besoins ?"
  5. Activer : on booste les énergies du lieu, on purifie l’espace, on dynamise son lieu pour s’épanouir et concrétiser ses projets.

Concrètement ?

Hélène propose des accompagnements personnalisés mais, dans une optique de démocratisation de sa formation et de dynamique de groupe, elle se lance aussi dans l’accompagnement collectif. Le prochain groupe s’ouvrira ce 7 octobre 2021. L'accompagnement dure 3 mois, "de quoi avancer à son rythme et de se soutenir les uns les autres dans la démarche'".

L'agenda : mon habitat conscient
29.09.2021
L'agenda : mon habitat conscient